Batad Philippines 5

À moitié endormis, on admire les montagnes depuis notre chambre à Banaue. C’est particulièrement beau ce matin. On dirait qu’il y a quelque chose de changé.  Il fait soleil! Un café vite fait et on sort dans la rue se négocier un tricycle pour Batad, quelques kilomètres plus isolés dans la montagne.

Un bon 45 minutes de route, avec un paysage splendide. Par moment, le moteur se met à faire des bruits inquiétants tellement c’est à pic, il faut donc qu’un d’entre nous se sacrifie pour alléger le tricycle et fasse un bout de l’ascension à pied. Comme le chauffeur ne veut pas me laisser conduire, devinez qui a marché. Ce n’est pas le moment de tomber en panne, on veut arriver avant la pluie. On nous dépose au bord d’un sentier boueux qui descend dans la forêt. Un kiosque loue des bâtons de marche en bois. On en prend chacun un pour garder l’équilibre, c’est assez glissant. La randonnée dans la forêt est agréable et la demi-heure de marche se fait très bien même si on a maintenant des galettes de boue sous nos souliers.

Une fois arrivés à Batad, il y a un kiosque qui collecte une écotaxe qui sert à l’entretien des terrasses de riz. Après avoir payé, on fait quelques pas et on aperçoit le village pour la première fois. On a vraiment été impressionnés à Banaue, mais ça n’a rien à voir avec la beauté de Batad. C’est l’un de ces rares endroits qui vous laisse bouche bée tant c’est grandiose. C’est si beau qu’on en a des papillons dans le ventre, tout excités d’aller explorer les rizières.  On se sent tellement privilégiés d’être ici. Les hôtels médiocres et les insupportables heures passées entassées dans des moyens de transport sont vite oubliés. Du pur bonheur, c’est la raison pour laquelle on voyage.

DSC01761

Batad rice terraces 1

L’endroit est tellement photogénique que c’en est irréel. Les terrasses semblent former un amphithéâtre qui entoure le petit village dans la vallée tout en bas. On n’a jamais vu autant de teintes de vert, c’est époustouflant. On peut marcher le long des terrasses en équilibre sur les murets de pierres jusqu’à divers points de vue où on prend des dizaines de photos, c’est ridicule. Si on vous invite chez nous visionner nos photos, dites non, vous en avez pour des heures seulement avec Batad. Dire que les pierres ont été taillées à la main et placées là une par une, sans aucune machinerie lourde, c’est presque incroyable.

Batad rice terraces 3

Batad rice terrace 4

On marche quelques heures à travers les rizières et au moment où on décide de rentrer, le déluge commence! De retour à l’hôtel complètement détrempés, pas moyen de se réchauffer, il n’y a pas de chauffage. En plus, impossible de sécher nos vêtements, il n’y a pas de sécheuse en ville. Le premier qui s’en achète une va faire fortune! Pour l’instant, il faut attendre le soleil, qui selon la météo ne viendra pas cette semaine. On adore le nord des Philippines, mais on en a assez d’être mouillés. On se gâte, deux billets d’avion pour les îles de Palawan plus au sud, les plus belles plages d’Asie selon certains et on annonce du soleil pour tout le mois! Votre transaction est en traitement………. c’est à ce moment précis que la connexion internet décide de planter!

On part vers Manille demain matin en espérant avoir des billets d’avion.

Laisser un commentaire