Shanghai Chine 5

shangai lumières

Shanghai est la ville la plus peuplée de la planète avec 24 millions d’habitants. La rivière Huangpu qui la traverse est bordée d’un côté par de vieux bâtiments coloniaux tout droit sortis de l’Angleterre du début des années 1900 et de l’autre, par des gratte-ciel colossaux qui défient les lois de la physique. L’icône de la ville, l’Oriental Pearl Tower, avec son design rétro futuriste en forme de fusée constituée d’immenses sphères rouges et grises n’est certainement pas au goût de tous, mais donne un cachet unique au panorama. La gigantesque Shanghai Tower qui se tord vers les nuages sur 128 étages et le Shanghai World Financial Center qui lui, ressemble à un ouvre-bouteille démesuré, donne l’impression que tous les immeubles aux alentours sont minuscules. Pourtant, il y a plus de 100 tours qui dépassent grandement le 1000 De La Gauchetière, la plus haute tour de Montréal. Par une belle journée, c’est grandiose et franchement saisissant.

shangai panorama chine

Shangai bund chine

Sauf que les belles journées sont rares, la plupart du temps le soleil est caché derrière un épais brouillard cancérigène et ça ressemble plutôt à ça.

shangai smog polution chine

shangai polution smog chine

La pollution de l’air tue chaque jour près de 4400 Chinois, soit 1.6 million par année selon une récente étude. Le tiers de la population respirerait en permanence un air jugé dangereux. Les gens portent des masques quand ils sortent à l’extérieur et installent des purificateurs dans leur maison en espérant réduire les impacts sur leur santé, mais les cas d’asthme, de cancer des poumons et de crise cardiaque ne cessent d’augmenter. Comme si ce n’était pas assez, le taux de tabagisme en Chine est à plus de 65 %.

L’ambassade américaine a installé sur son toit un capteur qui analyse la quantité de particules néfastes pour la santé parce que les données chinoises sont clairement embellies par le gouvernement. L’index de qualité de l’air devrait se situer entre 0 et 50 pour qu’il soit sécuritaire. Aujourd’hui, à Shanghai, il est à 198 avec mention danger sur le site internet. On a les yeux qui piquent, le souffle court et la gorge irritée, c’est comme souffrir de grosses allergies et être constamment épuisés. La mégapole est loin d’être l’une des plus polluées de Chine, à certains endroits le taux atteint un alarmant 500, ce qui est considéré comme toxique. Pourtant, on continue d’y construire des usines polluantes qui s’alimentent en électricité en brulant du charbon.

Pour une bouffée d’air frais et un moment de répit loin du chaos du centre-ville, on visite les superbes jardins Yuyuan. Petits ponts de pierre, étangs où nagent des carpes, pavillons pour prendre le thé, rochers et alcôves intimes, un classique qui en a inspiré plusieurs, dont celui du Jardin botanique de Montréal.

jardins Yuyuan shangai chine

Le musée de Shanghai qui retrace l’histoire du pays à travers des milliers d’artefacts inestimables est à ne pas manquer et en plus c’est gratuit. La collection de pièces de monnaie et la section des bronzes sont fascinantes. On avait prévu quelques heures, on y passe la journée.

Le quartier de l’ancienne concession française avec son ambiance européenne, ses avenues bordées de platanes, ses résidences historiques et ses appartements art déco est l’endroit parfait pour se promener loin de la foule. Malheureusement, les cafés branchés, les boutiques de grands designers, les restos 5 étoiles et les pubs pour hipster chinois ne concordent pas du tout avec notre budget de 50 dollars par jour. On se rabat donc sur les échoppes de dumplings du centre-ville qui ne coutent pratiquement rien et qui sont tellement délicieux. Comme vous savez qu’on ne sait pas lire les menus et qu’on choisit en pointant, c’est une explosion de saveurs surprises à chaque bouchée. Une roulette russe culinaire et pour l’instant, on est chanceux.

french consession shangai

french consession shangai chine

On réalise que la côte est de la Chine est beaucoup plus dispendieuse que prévu. Aussi, on se rend compte que les grandes villes nous attirent beaucoup moins que les coins plus ruraux. On prend donc la décision de commencer notre traversée vers l’ouest en direction de l’Asie Centrale par la route de la soie. La vraie aventure commence!

Best dumplings! #dumplings #yangs #shanghaisnacks #shanghai #china

A post shared by Elaine (@lndurocher) on

Laisser un commentaire