Xi’an Chine 10

Il y a presque dix ans, on déposait nos sacs à Xi’an pour y visiter une multitude de temples, de palais, de musées et de magnifiques fortifications, mais surtout pour y admirer les soldats de terre cuite grandeur nature qui protègent la nécropole du premier empereur chinois depuis plus de 2000 ans. C’est la Chine que tout voyageur rêve de découvrir.

xian soldat chine

xian soldat chine

Sur notre ancien blogue, on peut lire : le prix d’un lit 10 yuans, une grosse bière 6 et un café 8. À notre arrivée, on a droit à un café gratuit et chaque soir au bar, on nous offre une bière sans frais. Faites le calcul, soit quelqu’un est très mauvais en math, soit on ne comprend rien au business chinois! En passant, pour un dollar on a 7.5 yuans, c’est donc vraiment, vraiment pas cher!

Les choses ont beaucoup changé, la vieille ville exotique où on se perdait dans un labyrinthe de ruelles chaotiques poussiéreuses, mais pleines de charme, est malheureusement passée sous le bulldozer de la modernisation. On peut maintenant s’y déplacer facilement avec le tout nouveau métro et de larges avenues bondées de boutiques de marques et de chaines internationales ont remplacé les kiosques traditionnels des ruelles. Les touristes sont déçus, mais les habitants doivent se réjouir. Plus moyen de trouver un lit pour moins de 60 yuans, oubliez aussi la bière et le café gratuits, ils ont refait leurs calculs. En plus, un dollar vaut désormais cinq yuans seulement. Le prix des entrées aux sites a quant à lui été multiplié par dix, il faut dorénavant compter une centaine de dollars par personne pour pouvoir tout visiter. Les voyageurs paumés, comme nous l’étions à l’époque, sont de plus en plus rares. La Chine n’est plus une destination bon marché comparée au reste de l’Asie. Pour les habitants qui n’ont pas vu leurs salaires augmenter depuis des années, l’inflation est terrible. Au moins, le litre de bière, lui, est encore à 6 yuans.

Les murailles qui protègent la ville, la tour du tambour, celle de la cloche et les vieux bâtiments du centre ont été rénovés avec talent et retenue, contrairement à ce qu’on voit trop souvent ici. Parcourir les merveilles historiques est toujours aussi passionnant malgré tous les changements.

Il n’était pas question de faire un arrêt à Xi’an sans revisiter le marché musulman. En fait, on a choisi de couper notre long trajet de train vers Lanzhou ici, uniquement pour venir s’y bourrer la face de trucs bizarres et faire le plein de provisions. Oui, on est vraiment gourmand à ce point-là!

#xian #china #bbq #chinesefood

A post shared by Jean-michel Frappier (@jmfrappier) on

xi'an chine

🌶🌶🌶🌶👍🏼 Xi'an, China #chillies #xian #china

A post shared by Elaine (@lndurocher) on

Laisser un commentaire