Plovdiv et Bachkovo Bulgarie 1

plovdiv bulgarie

À la gare de Plovdiv, pas mal désorientés devant les enseignes de nom de rues en cyrillique malgré notre carte traduite en alphabet latin, on abandonne et on demande notre chemin.

Le centre-ville, c’est par là?

La dame nous répond gentiment que oui avec un beau sourire, mais nous fait signe que non de la tête. Perplexes, on lui repose la question pour en avoir le cœur net. Un peu agacée, elle répète oui en secouant encore une fois la tête de gauche à droite. On se dit qu’elle est tout simplement bizarre et on va voir quelqu’un d’autre.

Monsieur, est-ce que c’est la rue Tsanko Dyustabanov ici?

Il nous répond non, avec un hochement de tête sec vers le haut et un petit claquement de langue. Là, on est vraiment mélangés!

Plovdiv est la plus vieille ville constamment habitée d’Europe avec une histoire qui remonte à plus de huit mille ans. Une simple marche sur la longue rue piétonne nous fait passer devant un amphithéâtre de la Rome antique, une mosquée ottomane, de vieux manoirs bulgares du 19e siècle et d’intrigantes ruines thraciennes. Nommée capitale culturelle de l’Union Européenne pour 2019, beaucoup d’argent a été investi pour revitaliser les monuments historiques et ça se voit.

plovdiv bulgarie

plovdiv bulgarie

Kapana, l’ancien quartier pauvre surnommé la trappe à cause de son dédale de ruelles où il est si facile de se perdre fut laissé à l’abandon durant l’époque communiste. De jeunes artistes bulgares se sont réappropriés les immeubles
délabrés pour ouvrir de petites galeries, des cafés branchés et des pubs super cool. L’art de rue moderne et l’architecture traditionnelle font étonnamment bon ménage et donnent un style unique qui nous plaît bien. Ça fait changement des coins plus rustiques parcourus ces derniers mois.

plovdiv bulgarie

plovdiv bulgarie

Une visite guidée organisée par un regroupement de passionnés d’histoire offre gratuitement un tour de la ville. On apprend plein de trucs intéressants sur la vie des riches marchands, sur l’urbanisme romain et sur les traditions locales. Nikolay, un Bulgare qui vit maintenant en Norvège et qui vient passer ses vacances dans sa ville natale nous dit que c’est bien beau mais que ce n’est pas seulement ça qui fait la beauté de Plovdiv. Il nous propose sa propre version de la visite guidée.

Après avoir essayé presque la totalité des bières locales avec lui dans une mémorable tournée des pubs, on approuve, le charme de Plovdiv vient surtout des gens et de l’ambiance festive qui y règne.

plovdiv bulgarie

plovdiv bulgarie

5 heures du matin, assez pompettes merci, on se donne tout de même rendez-vous à midi tapant pour aller explorer le monastère Bachkovo situé à une trentaine de kilomètres vers le sud. Assis sur un banc de parc, le teint blême et les yeux rougis, on se demande vraiment ce qui nous a pris, on a l’impression que la tête va nous fendre en deux.

Midi et demi, on est presque heureux de s’être fait poser un lapin et on se dirige vers notre hôtel pour une sieste.

Un vent violent se lève soudainement, de menaçants nuages gris remplacent le soleil radieux qui nous faisait tant de bien, puis c’est le déluge. Une grosse branche d’arbre se brise et fracasse une des tables du resto où nous étions réfugiés. Des grêlons de plus en plus gros s’éclatent sur le sol par milliers comme une averse de balles de golf. C’est à ce moment que notre ami arrive en courant, essayant tant bien que mal de se protéger! La tempête se poursuit sans répit durant plus d’une heure, ce qui nous permet de prendre assez de café pour réanimer un mort et de nous remettre de notre gueule de bois.

Attaque de balles de golf en Bulgarie! #hailstorm #hailgolfballs #bulgaria #plovdiv

A post shared by Elaine (@lndurocher) on

Pour se rendre chez un de ses amis, on traverse un quartier résidentiel qui semble vraiment en arracher. Exemple parfait d’architecture communiste, des immeubles à logements carrés en béton se succèdent, pratiquement tous identiques et aussi délabrés les uns que les autres. Les rues sont inondées, les égouts ne fournissent plus et débordent. Nikolay nous explique que les infrastructures désuètes sont le résultat des années difficiles sous le régime communiste et des nouveaux politiciens élus qui sont tout aussi corrompus. C’est probablement ici que l’argent dépensé pour les jolis coins touristiques aurait dû être investi.

Le monastère Bachkovo fut fondé en 1083, mais la majeure partie de la structure actuelle date du 17e siècle. À l’intérieur, éclairés à l’aide de simples bougies, un groupe de moines portant de modestes toges noires, tout droit sortis du Moyen-Âge et arborant de longues barbes grises, s’affairent à restaurer de magnifiques fresques aux couleurs éclatantes. Dans un autre coin, des femmes, la tête couverte d’un voile, font patiemment la file pour faire une offrande et une petite prière devant une icône de la vierge Marie qu’elles embrassent ensuite tendrement avant d’aller se recueillir un peu plus loin. L’ambiance est apaisante, il n’y a pas un son. On prend le temps d’observer chaque petit détail des murailles, qui étonnamment sont assez violentes pour l’intérieur d’une église. Nikolay, qui se dit non pratiquant, allume tout de même quelques lampions juste au cas où !

Bachkovo plovdiv bulgarie  Bachkovo plovdiv bulgarie

Bachkovo plovdiv bulgarie Bachkovo plovdiv bulgarie

Le soir venu, pour le souper, on rejoint une dizaine de ses amis d’enfance qui ont émigré un peu partout en Europe et qui se retrouvent ici pour les vacances. Une superbe soirée et un accueil inoubliable en Bulgarie, demain on part pour la capitale Sophia.

Après avoir passé les derniers jours avec des Bulgares, c’est vrai, on dit bel et bien oui en faisant non de la tête dans ce coin de l’Europe et personne ne peut nous expliquer pourquoi !

One Reply to “Plovdiv et Bachkovo Bulgarie 1”

  1. Marielle bernard dit : Répondre

    Encore et encore j’aime vous lire

Laisser un commentaire