Sighisoara Roumanie 3

sighisoara roumanie

Sighisoara est une ville médiévale fortifiée tout droit sortie d’un conte de fées. L’endroit fut occupé bien avant le 12e siècle, mais ce n’est qu’à cette époque que les Saxons y construisirent une citadelle à des fins commerciales. C’est une des rares forteresses d’Europe toujours habitée.

De la station de bus, on approche de la vieille cité par un incompréhensible enchevêtrement d’étroites ruelles de pierres inégales qui se trouvent être toutes plus abruptes les unes que les autres. Complètement égarés, on déambule jusqu’à ce qu’on débouche par hasard sur l’entrée principale de la muraille. Sur notre gauche, à l’ombre d’un long auvent de tuiles de terre cuite ocre, se trouve l’ancienne écurie de bois rongée par les termites. Sous une arche de pierres, un passage éclairé à l’aide d’une lampe à huile antique mène vers la haute tour de l’horloge pour aboutir sur la place centrale qui semble suspendue hors du temps. Les maisons multicolores soigneusement restaurées et la vieille chapelle que l’on y découvre sont terriblement photogéniques. Le vieux cachot transformé en musée de la torture est quant à lui complètement morbide.

sighisoara roumanie

Les remparts qui protégeaient la cité étaient surveillés par des sentinelles depuis plus de 15 tours de guet. Chacune de ces tours étaient gardées et entretenues par une des nombreuses guildes d’artisans. La tour des maçons, la tour des menuisiers, celle des bouchers, des tailleurs, etc. Un long escalier couvert en bois rejoint le sommet de la ville où se trouve la superbe église Biserica din Deal et la tour des cordiers perchée en plein centre du vieux cimetière attenant. On aime bien explorer les anciennes tombes. Une chose est sûre, à voir les dates inscrites sur les pierres tombales, les gens ne vivaient pas longtemps à l’époque. À première vue, la plupart paraissaient déjà décédés à notre âge.

sighisoara roumanie

La ville a beau être le lieu de naissance de Vlad l’empaleur, les vendeurs de cossins cheaps à l’effigie du vampire se manifestent moins nombreux qu’ailleurs. Mis à part un restaurant thématique et un buste installé sur une des places secondaires, les références à Dracula sont plutôt rares et de bon goût. La mobilisation des habitants a permis de bloquer la construction d’un immense parc d’attraction et d’une maison hantée inspirée de la légende du buveur de sang, et c’est tant mieux. Pas besoin d’amplifier un mythe, l’histoire réelle de l’enceinte est suffisamment intéressante pour bien apprécier l’endroit d’ailleurs parfaitement préservé.

sighisoara roumanie

Les quelques attraits touristiques et les petits musées de Sighisoara pourraient se visiter facilement en quelques heures, mais c’est le genre de ville où l’on peut aisément passer quelques jours sans s’en rendre compte tellement l’ambiance est envoutante. On adore.

Laisser un commentaire